YoutubeVimeoDailymotionHTML5
3min 21sà visionnerFacileNiveauavisTéléchargerles dialogues

L’espagnol du CHILI : Reportage

Accents d'Espagne et d'ailleurs 5 octobre 2018 par Lola

Dans cette vidéo tournée en Amérique du Sud, je m’intéresse à l’accent chilien, un des plus beaux accent d’Amérique du Sud !

Les expressions chiliennes sont vraiment très intéressantes !

Personnellement, l’accent du Chili, pays que j’ai eu la chance de visiter à deux reprises est un de mes accents espagnol préféré. L’accent est assez chantant et agréable à écouter. Mais au delà de l’accent, ce sont les expressions utilisées au Chili que je trouve vraiment très marrantes. Par exemple rien que le concept du « pololo » est vraiment charmant. C’est l’équivalent de « Novio » en espagnol. On peut utiliser le verbe « pololear » d’ailleurs pour dire qu’on a un copain ou une copine. Les origines de ce mot viennent du « Mapudungun » ou « Mapuche » visiblement et cela voulait dire « mouche » à la base. Pololear c’est donc l’image de l’insecte sur le fruit. Plutôt joli non ? Je vous fais découvrir les caractéristiques de l’accent chilien dans cette vidéo !

Autre exemple intéressant au Chili et que vous entendrez assez souvent si et surtout si vous sortez un peu est l’expression « Ir de carrete » qui est l’équivalent espagnol de sortir / faire la fête.

L’autre expression vraiment importante à connaître est « Bacán »…utilisée pour dire que c’est excellent. Les premiers jours si vous allez au Chili, vous l’entendrez dans chaque phrase ou presque. Et finalement peut-être c’est vous qui au bout de quelques jours l’utiliserez sans vous en rendre compte.

Les incontournables du langage parlé


Sipo : Ben Ouais ! Impossible de ne pas entendre cette expression une trentaine de fois par jour quand on est au Chili.
Nopo : Ben non !
Yapo : Grouille toi !
La cagó : Ça déchire ! ou bien son contraire Ça m’emmerde ! Expression très très familière à ne pas employer avec son patron ou lors d’un diner en ville.
Confort : Papier toilette. Confort est une marque et les Chiliens l’utilisent comme nous nous utilisons le mot scotch pour dire du ruban adhésif.
Fome : À mourir d’ennui…
Flaite : Un beauf.
Chuta : Zut !
La pega : le taf.
Cahuín : Bavardage.
Al tiro : Tout de suite.
Estar con caña : Avoir la gueule de bois.

Aux origines de l’accent chilien

Les sonorités de ce castillan sud-américain sont parfois très proches de l’andalou. Comme point commun, nous avons le fait que la syllabe de fin de chaque mot est dite de manière très atténuée. Les langues parlées par les indigènes se sont incorporées à cet espagnol. Nous retrouvons donc des mots façonnés par le quechua et le mapundungun (le parlé de la terre). Ajoutez à cela que l’espagnol du Chili est renommé pour son langage fleuri et ses mots d’argots, il était temps que telemartin.tv vous explique comment prononcer tout cela à la perfection.

Une phonétique sud-américaine

– On garde les bonnes habitudes avec l’étude si particulière du « S » en Amérique latine et en Andalousie. Encore une fois, il est aspiré sauf s’il constitue la première lettre du mot. L’aspiration se caractérise par le bruit de la jota.
De plus, le « S » est sifflant et non chuintant comme l’espagnol de Madrid.
Le « S » final quasi inaudible, c’est le début de la phrase qui permet de savoir si ce dont on parle est singulier ou pluriel. Pour la locution Muchas Gracias, vous entendrez Mucha Gracia.
– Le « X » peut s’entendre comme un S ou un R. Par exemple « Xilófono » se dira « silófono ».
– Aïe, Aïe, Aïe, il faut le savoir, le « s » de fin devient un « i » à la deuxième personne du singulier et embarque la diphtongue au passage. Pour la question «¿Que piensas de…?», un Chilien dira «¿Que pensaïe de…?».
– Enfin, les mots qui se terminent par « da » ou « ra » voient aussi des syllabes disparaître. Par exemple de nada devient de naha.

La langue toujours un marqueur social

L’accent change selon que vous veniez d’un quartier populaire ou d’un arrondissement chic de Santiago. Si vous souhaitez jouer au poulbot chilien, respectez les conseils de telemartin.tv énoncés ci-dessus. À l’inverse, vous préférez les mondanités et les réceptions de l’ambassadeur, accentuez à l’extrême la consonne de la dernière syllabe de chaque mot, le top du top pour paraître nouveau riche.

En chilien dans le texte

Comme toujours, ceux qui expriment le mieux la langue, ce sont les écrivains. Pour rendre compte des évolutions, le Chili peut s’enorgueillir de grands stylistes. Pablo Neruda et Gabriela Mistral, tous deux Prix Nobel de littérature ont fait connaître la culture chilienne en dehors des frontières du pays. Plus contemporain, Isabel Allende rencontre le même succès populaire.

Conseils de lecture :

Gabriel Mistral : Poèmes choisis, traduit par Mathilde Pomès, extraits de Desolación et de Tala, Paris, Stock.
Pablo Neruda : Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée, traduit et adapté de l’espagnol par André Bonhomme et Jean Marcenac, Paris : Éditeurs français réunis, coll. « Petite sirène ».
Isabel Allende : La Maison aux esprits, Fayard.

 

A LIRE ÉGALEMENT: Retrouvez mon LEXIQUE (illustré) d’expressions espagnoles !

apprendre espagnol

 

Informations techniques

Tournage = Santigao du Chili

Durée = 3 minutes et 20 secondes

Niveau = Facile

Lire la vidéo


Accents d'Espagne et d'ailleursExpressionsAccents espagnolApprendre l'espagnolLes bases de l'espagnol

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte