YoutubeVimeoDailymotionHTML5
2min 44sà visionnerFacileNiveauavisTéléchargerles dialogues

Zoom sur l’accent ESPAGNOL en Andalousie

Accents d'Espagne et d'ailleurs 5 octobre 2018 par Lola

Si vous comprenez un Sévillan quand il parle espagnol, c’est qu’il n’est pas vraiment andalou. Le castillan de cette région apparait assez étrange pour un profane. Cependant, le challenge vaut le coup. Quand vous arriverez à surmonter ces drôles de sons, les autres accents espagnols seront pour vous une promenade de santé.

Heureusement, telemartin.tv est là. Je vous donne ici les clés de la compréhension de l’andalou en 2 minutes avec ma vidéo…

Reportage à Séville et explications

L’articulation et le castillan andalou ne cohabitent pas vraiment ensemble. Il faut parfois bien regarder la gestuelle ou les expressions du visage de son interlocuteur pour retrouver le mot ainsi prémâché. Les Sévillans ont tendance à raccourcir certaines expressions ainsi « Buenos dias » peut s’entendre en Andalousie « Bueno dia ». Le S a tendance à disparaître des mots sauf si c’est la première lettre du mot. Dans la plupart des cas, les Andalous ne prononcent pas les consonnes en fin de mot.

L’andalou ça vient d’où ?

Comme partout ailleurs en Espagne, la région a subi l’influence arabe. Une période historique qui a scindé la langue en deux parties : l’andalou occidental à l’ouest et oriental à l’est. L’andalou est communément compris comme un dérivé du castillan alors qu’il provient historiquement du latin. Les habitants acceptent mal que leur façon de parler soit considérée comme de l’espagnol défiguré. Les amateurs de controverse (ici, elle n’est pas de Valladolid mais plutôt de Malaga), trouveront leur bonheur entre ceux qui affirment ou pas que l’andalou est seulement un dialecte.D’ailleurs l’andalou bien qu’utilisé par les habitants n’est pas reconnu juridiquement. Le fait qu’il y ait même plusieurs variantes de l’andalou n’aide pas non plus à prendre la langue au sérieuse.

Dans la vie de tous les jours, ça donne quoi ?

Il apparaît que la population diplômée maitrise les deux langues aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. On constate néanmoins que les classes aisées ont tendance à rejeter l’andalou pour un castillan des plus snobs. Cet accent est utilisé dans les échanges au quotidien par 20% des habitants de la région. Pour certains historiens, l’andalou aurait traversé l’Atlantique et on en retrouverait les sonorités en Amérique latine le long des côtes. En effet, dans les grandes périodes d’émigration, beaucoup d’Andalous se sont installés sur le nouveau continent. Pour maitriser encore plus l’andalou, voici 10 expressions typiques de Séville

Andalousie : atouts et difficultés

La région est l’une des moins riches du pays. En 2013, elle connaissait un taux de chômage de 37%. L’industrie andalouse s’exerce surtout dans le secteur alimentaire. En raison du faible coût de la vie pour un pays européen, beaucoup de grandes sociétés commencent à regarder la région avec appétit. Aussi surprenant soit-il, l’aéronautique figure en deuxième position au niveau national. Des marques automobiles comme Renault ou Santana Motor y ont une usine. Dans le domaine de l’électronique où tout reste à faire, les futurs codeurs et autres développeurs web pourraient s’y installer dans l’avenir attirés par des loyers très accessibles. Pour vous donner encore plus envie, découvrez quelques spécialités culinaires de l’Andalousie

Un Picasso ou rien

Le plus célèbre des peintres espagnols Diego de Velázquez a vu le jour à Séville. Picasso a mis en lumière au 20ème siècle la peinture andalouse. Il a même un musée à Malaga. Pour ceux qui sont adeptes de lieux moins bondés, les églises ont conservé de précieuses pièces observables en toute quiétude. Évidemment quand on pense à l’Andalousie, l’image d’Épinal qui vient immédiatement à l’esprit, c’est le flamenco.

Une musique sacrée

Venue tout droit du 18ème siècle, cette danse se pratique seule et se caractérise par des battements de mains appelés Palmas. Le danseur est un bailarin ou un danzante. Les castagnettes qui sont la partie la plus emblématique du flamenco tirent leurs origines de l’antiquité romaine. Elles nécessitent pour être bien maitrisées des figures complexes appelées floreos. Visuellement, le flamenco constitue une symbiose entre la gestuelle du torero et celle de la danse du ventre. Il y a sans doute également des restes de la culture gitane. Vous l’aurez compris, cette danse synthétise à elle seule l’âme de l’Andalousie : un mélange infini de différentes cultures qui explique la complexité d’un accent si particulier.

A LIRE ÉGALEMENT: Retrouvez mon LEXIQUE (illustré) d’expressions espagnoles !

apprendre espagnol

 

Informations techniques

Tournage = Barcelone

Durée = 2 minutes, 44 secondes

Niveau = Facile

Lire la vidéo


Accents d'Espagne et d'ailleursExpressionsAccents espagnolApprendre l'espagnolLes bases de l'espagnol

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte