Les meilleurs restaurants sud-américains à Paris

16 avril 2019 par telemartin.tv |


Après avoir mis en émoi vos yeux et vos oreilles, telemartin.tv vous propose de continuer l’apprentissage de l’espagnol en utilisant vos papilles. Pour maitriser la culture d’un pays, la gastronomie est une compagne de premier choix. Si vous n’avez pas encore la possibilité de traverser l’atlantique, Paris dispose d’ excellentes adresses pour découvrir la cuisine d’Amérique Latine et donc apprendre l’espagnol indirectement.

Voici une sélection des meilleures tables latino-américaines.

Patchanka (33-35 rue Saint-Sébastien, 75011)
L’argentine au cœur de l’assiette. Dans une ambiance où la langue hispanique se fait entendre joyeusement, le chef propose des plats fait maison présentés de manière généreuse. Les viandes arrivent directement d’Amérique du Sud et sont préparés sur place au charbon de bois. Parmi les spécialités dépaysantes : Pulpo grillé, ceviche (fruits de mer cuits dans une marinade et servis froids) ou encore croquetas de crevettes et mayo chipotle. Quand on sait que le nom du restaurant tire son origine d’un album de la Mano Negra, attendez-vous à passer un moment caliente.
Formule à 17 euros le midi.

El Picaflor (9, rue Lacépède, 75005)
Trouver une bonne table à un prix accessible pour diner comme un Inca, c’est pas le Pérou. Et pourtant un peu quand même puisque le restaurant en question est péruvien. Au programme, la spécialité qui a fait le tour du monde : la pomme de terre cuisiné de main de maitre avec de l’avocat et des tomates ou accompagné avec une sauce piquante au fromage. Le cochon de lait cuit au four est l’autre spécialité typique des Andes qui vaut le détour. Enfin dans l’imaginaire récent, le Pérou ne serait pas le Pérou sans le quinoa que certains considèrent comme l’autre or des Incas. Et c’est sous forme de crème arrangée avec une mousse de Lucuma (fruit du pays) que cette plante peut vous être servie en dessert.
Environ 35 euros, entrée + plat + dessert

Azteca (7, rue Sauval, 75001)
Le cadre vous met rapidement dans l’ambiance. Fresques avec moustachus au sombrero, représentations de personnages historiques, étoffes tribales, tout est fait pour se sentir comme un mexicain dans son hacienda. Le guacamole mariné avec de la coriandre et du citron vert est à portée de palais. Les nachos enrobés de fromage fondu glissent sans encombre dans votre gorge. Le Mexique sans tacos et enchilada c’est comme Paris sans la Tour eiffel. Cuisinés avec de l’ananas ou accompagné avec une sauce mole (à base de piments), ou mex (avec ail, tomates, amandes et paprika) ces mets relevé sauront plaire aux amateurs de sensations fortes.
Environ 32 euros, entrée + plat + dessert

Comptoir Montevideo (44, rue Coquillière, 75001)
Ce restaurant sagement décoré aux coloris blanc et bleu ciel du drapeau uruguayen est une invitation à découvrir les saveurs du Rio de la Plata. Une attention toute particulière est apportée à la présentation des plats. On y retrouve le fameux maté, le dulce de leche mais aussi la viande de bœuf à foison que dévore sans pitié ceux qui parlent le lunfardo. La simple commande des plats vous fera travailler votre accent. Entrainez-vous à dire « Bife de picanha », « Duo de empenadas » ou encore mon préféré « Alfajor revisité fève de tonka ». Pour les amateurs de vins rouges exotiques, la cave du restaurant contient pas mal de références « Hecho en Uruguay ». Petit pays qui propose une grande cuisine.
Menu entrée + plat + dessert à 23 euros le midi

Tierra del Fuego (4-6, rue Sainte Marthe, 75010)
Quoi de mieux qu’un restaurant chilien pour déguster un Chili con Carne. Même si l’origine du plat semble être texan, elle viendrait en effet des prisonniers parsemant allégrement de piments la médiocre viande de bœuf qui leur était servie pour en masquer le goût infect. La recette est descendue dans le sud du continent en s’améliorant grandement au fil de chaque pays visités. Le chef vous propose donc ici son mélange de haricots rouges, de chorizo, de lardons, de viande hachée et de riz avec sa sauce relevée pour marquer les esprits. Profiter de cette occasion pour tenter cette spécialité typique : le Pisco Sour chilien. Il s’agit d’une eau-de-vie de raisin mélangée avec un jus de citron vert, d’un blanc d’œuf et surtout de quelques gouttes d’Angostura, un alcool à base de rhum, de gentiane et d’écorces d’orange.
Menu entrée + plat + dessert à 25 euros

Casa Dagusto (6, rue de Plaisance, 75014)
Pour clore ce tour d’horizon des meilleurs tables latinas à Paname, arrêtons-nous dans un « restaurante » où la musique d’ambiance pourrait être La colegiala reprise par le groupe Rodolpho y su Tipica RA7. De la cumbia colombienne à la cuisine colombienne, il n’y a qu’un coup de fourchette. La Casa Dagusto propose les spécialités locales dont le « Patachon con carne » et le « Maduro con queso », des galettes de bananes plantains frites muy deliciosas. La soupe aux fruits de mer maison à base de coco s’accompagne aussi de ce précieux féculent. En Colombie pour être en forme, on préfère donc avoir la banane plutôt que la pêche.
Prix moyen d’un repas 25 euros

Retrouvez aussi ces restaurants dans ma rubrique « Mes bonnes adresses »

Catégories & Etiquettes liées à cet article

Cuisineamérique du sud à parisAmérique Latineparisrestaurants paris

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte