Mon top 10 des plus belles plages en Espagne

Voyage 28 mai 2018 par telemartin |


Pour les poches percées, il existe un paradis presque tropical à l’une de nos frontières, l’Espagne.

Plages de sable fin, mer calme aux mille dégradés de bleu ou aux vagues hautes comme des buildings, palmiers dressés sur un sol blanc immaculé, la péninsule ibérique et ses îles offrent tous les panoramas possible.

telemartin.tv vous fait partager ses bons plans plages dont certaines à seulement 1h de Paris en avion.

Bolonia (Andalousie à 17km de Tarifa) : Le lieu ressemble à s’y méprendre à une oasis. Ici, le désert fait face à la mer avec juste en face la vue sur Tanger au Maroc. On imagine presque des chameaux marcher sur les dunes. Pourtant avec 3800 mètres de long, la plage appartient au parc naturel del Estrecho qui peut aussi se révéler verdoyant. Les windsurfers ont fait de cette plage leur repère. Le vent vivifiant de l’Atlantique a même séduit… les nudistes. Avis aux amateurs-trices.

La plage de Las Catedrales (Lugo – Galice) : Son décor évoque les paysages romantiques des terres celtiques. Les falaises ouvrent leurs pierres sur la mer Cantabrique. Les arches rocheuses du rivage se dressent comme les voutes célestes d’un temple religieux (d’où le nom). À marée basse, telemartin.tv recommande chaudement l’exploration des grottes. Les géologues en herbe pourront s’émerveiller devant la beauté des rocheuses d’ardoises érodées par l’eau salée. La flore aux couleurs automnales vert et rouge a l’apparence de la nature irlandaise.

Les plages de Puerto del Carmen (Lanzarote – Canaries) : Dans une île volcanique à l’image de la planète Mars, Lanzarote situé dans l’archipel des Canaries propose une baignade que ne renierait sans doute pas des Aliens en visite sur notre terre. L’eau transparente est idéale pour les amateurs de plongée qui peuvent admirer en toute clarté la somptuosité des fonds marins. L’environnement, chose rare, a été préservée. Rien n’est bétonné. L’architecte Cesar Manrique a érigé dans toute l’île des maisons blanches qui reflètent la lumière du soleil et instaure une unicité qui donne son caractère à Lanzarote. A Puerto del Carmen même le silence est une mélodie.

Les plages de Formentera (Baléares) : Pour les amateurs d’eaux turquoises, c’est un must. La mer doit sa couleur à une plante aquatique, la posidonie qui donne ce bleu inimitable. Formentera détient la plus grande réserve de ce végétal à fleurs. Depuis 1999, cette particularité est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Les plages de l’île étant peu profonde, il y a la possibilité d’admirer l’horizon infini en avançant à grandes enjambées. Attention toutefois aux vents capricieux. Les drapeaux sur les plages sont heureusement bien visibles pour nous aiguiller. Profitez-en pour fureter du côté d’Espalmador afin d’essayer les bains de boue sulfurée très renommés.

La plage de Torimbia (Asturie) : Le climat océanique donne au paysage des allures mexicaines. L’air est vivifiant en toute saison. Pour ceux qui souhaitent éviter la canicule, c’est la plage idéale pour profiter du soleil sans cramer. C’est également un haut lieu de rassemblement des naturistes (l’Espagne voue quasiment un culte à cet art de vivre). L’environnement ressemble à celui du pays basque français. Les adeptes du body surf s’y donnent rendez-vous. En montant dans les falaises verdoyantes, on peut admirer un beau panorama de cette province espagnole.

La plage de Cala Bassa (Ibiza) : Impossible de ne pas mentionner dans cette sélection le paradis des clubbers et des pratiquants de la méditation transcendantale. Ils trouvent là un havre mystique dans les pierres de l’île. À proximité de San Antonio, Cala Bassa offre des piscines de roche 100% naturelles. Pour se relaxer, c’est idéal. Dans certaines parties de la plage, de petits poissons viennent grignoter les peaux mortes des pieds des baigneurs. Plus besoin de payer des sommes extravagantes dans des instituts pour le même type de service. C’est donc reposé et revigoré que vous pourrez affronter les nuits électro car sachez le bien, Ibiza ne dort jamais.

Pour la dernière je fais un peu une exception car ce n’est pas une plage paradisiaque mais pour une plage de ville elle est vraiment pas mal ! La plage de Bogatell (Barcelone – Catalogne) : Parce qu’il n’y a pas que le farniente dans la vie, ceux qui s’ennuient en bullant sur le sable trouveront leur éden dans cet espace catalan. Roller, vélo, jogging, les pistes aménagées donnent aux sportifs de quoi sculpter la silhouette et garder le peps. Les cadres sup’ côtoient les plagistes, une dynamique rare dans nos grandes mégapoles européennes. Autre plus, toutes les plages de la ville sont accessibles aux personnes handicapées et sous le contrôle de maitres nageurs.

Catégories & Etiquettes liées à cet article

Voyageandalousiecanariescatalogneespagnelanzarotetourisme espagne

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte