Uruguay-France 2018 : Parlez-vous uruguayen ?

Actualités 16 avril 2019 par telemartin.tv |


A la veille ou avant veille du match Uruguay France, je crois que c’est la première fois que je me trouve un point commun avec un joueur de football. Nous aurions pu en avoir un second si Antoine Griezmann avait accepté l’offre du FC Barcelone mais pour l’instant notre grande admiration de l’Uruguay, notre amour pour ce pays (« L’Uruguay c’est mon deuxième pays ») et notre passion pour le maté c’est déjà énorme et ça nous fait un vraiment premier point commun…Antoine me lis tu ?

J’ai souvent parlé déjà de l’Uruguay dans mes précédents articles, ce petit pays toujours ou presque présenté ainsi : « coincé entre le Brésil et l’Argentine »…je pense qu’Antoine, comme moi, pourrait en parler des heures et des heures autrement…avec un peu plus d’amour.

Mais pour l’instant en parler c’est forcément évoquer le match Uruguay France : c’est Vendredi 6 Juillet 2018 à 16H00 et sous aucun prétexte je ne pourrais rater cette affiche de rêve.

Voici d’ailleurs mon pronostic !

J’aime beaucoup l’Uruguay mais je pense que la France est un petit peu au dessus compte tenu des derniers matchs que j’ai pu regarder. Cavani a l’air d’être forfait et Antoine, Kylian et tous les autres ont l’air bien en forme…donc très simplement je donne la France gagnante et assez largement mais non sans difficultés : 3 à 1

Mais au fait pourquoi 4 étoiles sur le maillot uruguayen ?

On ne souvient pas vraiment (nous n’étions pas nés pour la plupart d’entre nous) de la victoire de l’Uruguay en Coupe du Monde : 1930 et 1950. Du coup nous ne souvenons encore moins des deux autres victoires de l’Uruguay aux JO à une époque où la Coupe du Monde telle que nous la connaissons désormais n’existait pas : 1924 et 1928. Voilà c’est tout simple mais en tout, ça fait 4 et donc 4 étoiles.

Maillot Uruguay

Antoine Griezmann sera-t-il à la hauteur ?

Comme le dit Luis Suárez dans une interview du 3 Juillet, il s’agit d’un match de coupe du monde donc c’est complètement imprévisible et il semble que nous l’oublions à chaque Mondial. Ceci étant dit mon Grizou sera j’en suis presque certain à la hauteur. Il est excellent et son arme secrète est peut-être le maté…

La passion pour le maté

Est-ce qu’Antoine Griezmann se préparera un petit maté avant le match ? Je l’espère bien !
Si toi aussi tu souhaites boire du maté, tu peux aller sur la page matecito.fr et trouver de l’herbe et tous les accessoires qu’il faut. De l’herbe à maté entendons-nous bien ! Même si la consommation de cannabis a été dépénalisée en Uruguay sous l’ère Mujica, cela n’a rien à voir. Personnellement je ne consomme que du maté et jamais le produit toxique qui fait tourner la tête.

Les expressions uruguayennes

Bien entendu Antoine et moi avons donc point commun : nous comprenons assez bien les expressions utilisées en Uruguay. Nous plaçons un « TA » dans chaque phrase et n’hésitons pas à placer un « Che bo che boludo que haces, ¿Cómo andas? » dès que nous croisons un copain. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez retrouver mon article ici sur l’espagnol utilisé sur les bords du Rio de la Plata.

L’Uruguay vous tente ? Je vous dit comment y aller.

Oubliez tout de suite le bateau. Même depuis le Cap Vert si vous vous laissez porter par les alizés vous arriverez bien trop au Nord. Le plus simple est de trouver un vol au départ de Madrid et « En avant Guingamp ! » ou plutôt en avant Peñarol. Je vous conseille si vous le pouvez d’aller assister à un match au Centenario, stade de la première coupe du Monde d’ailleurs où Suarez, Forlan, Godin et Cavani ont bien sûr déjà tous joués. Cela va de soi !

Où aller en Uruguay ?

Bien entendu je vous conseille de commencer par le commencement, c’est-à-dire : Montevideo. Vous pouvez selon votre humeur ensuite choisir le sens des aiguilles d’une montre par exemple et aller à Paysandú, puis Salto par exemple, ville natale d’Edinson Cavani puis Tacuarembó pour vérifier si Carlos Gardel y est bien né, Melo pour apprendre le portuñol, et redescendre la côte Ouest : Punta del Diablo, La Pedrera, La Paloma, Punta del Este, Piriapolis…et voilà. N’oubliez pas de boire un petit maté à chaque étape.

cavani

Catégories & Etiquettes liées à cet article

Apprendre l'espagnolSportAmérique du sudAmérique Latineespagnollangue espagnoleuruguay

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte