Ces phrases cultes dont tous les espagnols se souviennent

Actualités 17 avril 2019 par telemartin |


En France, le “Casse-toi pauvre con” de Nicolas Sarkozy ou encore le “Non mais allô !” de Nabila ont marqué les mémoires. Qu’en est-il des phrases qui ont marqué celles des Espagnols ? Petite rétrospective de 10 phrases cultes prononcées à la télé ou sur Internet, que les hispanophones continuent d’utiliser au quotidien.

 

  • ¡Hasta luego Lucas!

C’est comme cela que le comédien Chiquito de la Calzada quittait son public à la fin de ses spectacles, public qui continue depuis à utiliser ces mots pour dire au revoir, évidemment dans un contexte amical.

 

  • Pimpam, toma lacasitos

Il y a quelques années, lors d’un reportage d’investigation de la chaîne de télévision Cuatro sur les contrôles d’alcoolémie de la Gendarmerie, un jeune homme bien éméché a pris un malin plaisir à se moquer des contrôleurs en dansant, mimant jouer de la trompette et prononçant des phrases incompréhensibles au lieu de souffler dans l’éthylotest. Cette phrase ne veut rien dire de particulier, les Espagnols se plaisent juste à la rappeler pour en rire entre copains.

 

  • Gracias Sara

On doit cette phrase à la journaliste sportive Sara Carbonero, la compagne du gardien de football Iker Casillas, particulièrement connue pour ses réflexions évidentes et quelques fois un peu stupides depuis le bord du terrain, auxquelles ses collègues chroniqueurs répondaient toujours depuis le studio “Gracias Sara”. Depuis, les Espagnols l’utilisent pour se charrier entre eux, et en ont même crée des blagues, un peu dans le style des blagues sur les blondes qui existent en français.

 

  • ¿Por qué no te callas?

Lors de la conférence ibéroaméricaine de 2007, le Roi Juan Carlos a demandé à Hugo Chávez de se taire, lorsqu’il ne cessait d’insulter l’ex-Président du gouvernement espagnol de fasciste.

 

  • Un poquito de por favor

Cette phrase vient de la série télévisée “Aquí no hay quién viva” : au moment de prononcer sa réplique “Un poquito de silencio por favor”, l’acteur Fernando Tejero s’est trompé, et les réalisateurs ont finalement décidé de conserver l’erreur. Cette phrase s’utilise maintenant pour demander le silence ou le respect, notamment dans les salles de classe…

  • Si me queréis, irse

La chanteuse Lola Flores a adressé cette demande à ses fans lorsqu’ils ont envahi l’église lors du mariage de sa fille.

 

  • Cruza la pasarela

Cette phrase est l’emblème de l’émission Operación Triunfo, l’équivalence espagnole de la Star Academy. Elle est prononcée par le jury lorsqu’un candidat est sélectionné pour l’étape suivante.

 

  • Te digo yo a ti, que sí

“Hermano mayor”, le Pascal le grand frère des Espagnols, nous a bien des fois offert des perles de la bêtise. C’est le cas de Dakota, particulièrement violente avec sa mère…

 

  • Saludos de YouTube

Certains Youtubeurs ont des façons de saluer leurs abonnés qui ont marqué les esprits :

(1) Hey, qué pasa chavales, todo bien, todo correcto ? Y yo que me alegro : Auronplay

(2) Hola, soy el Cejas : El Cejas

(3) Hola criaturitas del señor : El Rubius

 

  • Cómeme el Donut

Le duo Glitch Gyals a révolutionné X Factor en 2018 avec leur performance délirante et engagée sur les inégalités que subissent les femmes. Depuis, ce refrain synonyme de “Va te faire voir” envahit les manifestations et autres mobilisations féministes.

Devenir premium

Catégories & Etiquettes liées à cet article

Apprendre l'espagnolespagnolexpressions espagnoleslangue espagnole

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte