Comment fête-t-on Noël et le Nouvel An en Espagne ?

Actualités 25 avril 2019 par telemartin.tv |


Noël et le Nouvel An en France ou en Espagne, c’est la même chose ? Et bien pas tout-à fait. S’il existe de nombreux points communs, il demeure aussi des spécificités que nous te proposons de découvrir.

Je te dis tout sur les fêtes de Noël en Espagne

Noël ou la Navidad

En Espagne, le début des festivités commence vraiment le 22 décembre. Ce jour-là, une grande loterie est organisée. C’est une institution depuis 1812. Alors, il n’est pas question d’y échapper ! Plus de deux milliards d’euros sont mis en jeu. Autre petite tradition pour résoudre la question des cadeaux entre amis et collègues : l’ami invisible. Chaque invité apporte un cadeau avec un budget maximum imposé et le met en jeu dans une grande tombola. Puis chacun reçoit un seul cadeau tiré au sort. Mais c’est le 24 décembre que commence la fête de Noël proprement dite. C’est la « noche buena » (bonne nuit) avec comme en France son international sapin et sa plus traditionnelle crèche de noël, appelée « Belén » (forme dérivée de Bethléem)  La petite touche hispanique consiste le 24 et 25 décembre à emmener les enfants faire le tour du voisinage pour entonner des chants traditionnels contre quelques pièces de monnaie ou des gâteaux. On appelle ça les « Villancicos ». Le repas de Noël revêt aussi quelques particularités. On mange souvent de l’agneau rôti (notamment en Castille) ou de la dinde. À la place du champagne, on boit du « cava » (un vin mousseux). En dessert, on prévoit du turrón (sorte de nougat), du mazapán (en français « massepain » : de petits biscuits ronds faits à base d’amandes) et des polvorónes réalisés avec du saindoux que l’on propose aussi aux invités durant toute la période des fêtes. Après dîner, tout le monde va à la messe de minuit que l’on appelle en Espagne la messe du Coq « missa del gallo ». Le jour de Noël est finalement moins important. Si de plus en plus d’Espagnols succombent à la tradition des cadeaux offerts ce jour-là, traditionnellement il faut attendre l’épiphanie, le 6 janvier, que l’on appelle « el día de los Reyes Magos» pour les déballer.

Le 28 décembre, c’est le jour des Saints innocents « día de los santos innocentes », autrement dit la commémoration du massacre des très jeunes enfants à Bethléem ordonné par Hérode pour s’assurer de la mort du petit Jésus. En Espagne comme plus largement dans le monde hispanique, il est aussi de tradition de faire des blagues ce jour-là. C’est en cela un peu l’équivalent du premier avril en France. Le mot d’« innocent » est alors détourné pour désigner celui qui se fait rouler dans la farine. Il fallait y penser !

La nuit de la saint Sylvestre

Comme partout dans le monde, le Nouvel An donne lieu à une grande fête en Espagne.
Tout commence par la nuit de la Saint-Sylvestre : la « Nochevieja » Il est alors de coutume d’avaler à chaque coup de cloche précédant minuit un grain de raisin en faisant un voeu. Ce sont les douze « uvas de la suerte » (littéralement les raisins de la chance) symboles des douze mois de la nouvelle année. Attention juste à ne pas s’étouffer, car il faut les gober entier ! Si à Paris, ce sont les Champs-Élysées qui sont ensuite pris d’assaut, à Madrid, les gens ont l’habitude de se réunir à Madrid entre la Puerta del sol et la Plaza mayor. À Barcelone, c’est près de la fontaine de Montjuïc que les gens affluent pour admirer le feu d’artifice. Après avoir fait la fête toute la nuit, il est de tradition de manger le 1er janvier des churros et du chocolat chaud.

L’épiphanie ou « día de los Reyes »

En Espagne, l’épiphanie clôt les fêtes de fin d’année avec la tradition des rois mages qui défilent dans les rues sur des chars, suivis de cavaliers à cheval et de chameaux. Melchior, Gaspard et Balthazar viennent apporter des cadeaux en lieu et place de l’or, de la myrrhe et de l’encens apportés à Jésus. On mange ensuite comme en France une galette des rois « Roscón de Reyes ». En Espagne, c’est une brioche en forme de couronne, fréquemment garnie de crème, avec bien entendu une fève à l’intérieur.

¡Felices fiestas!

Et pour apprendre l’espagnol des fêtes, quelques points de vocabulaires :

Navidad
Natividad
Loteria (ou « el gordo ») de Navidad
Árbol de Navidad
Belén
Villancicos
Nochebuena
Missa del gallo
Día de los santos innocentes
Nochevieja
Uvas de la suerte
Día de los reyes magos
Roscón de Reyes
Cava
Turrón,
Mazapán
Polvorón
Mantecado

 

ARTICLE SUIVANT

Ces expressions espagnoles de Colombie qu’on entend dans NARCOS

Devenir premium

Catégories & Etiquettes liées à cet article

Sociétéespagne

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte